JB


John Berger
est né en 1926 à Londres. Ecrivain engagé, il débute sur la scène littéraire par le biais artistique. Formé à l'Ecole centrale de l'art de Londres, il enseigne de 1948 à 1955. Durant cette période, l'écriture prend une place importante dans sa vie au moment où il débute sa carrière journalistique au Statesman de Londres en 1952. Au regard du regard, un essai publié dans les années 1970 sur Rodin, le rend célèbre. Editeur de livres d'art, il écrit également des romans évoquant des thématiques qu'il considère comme les phénomènes clés du XXe : l'exil, les migrations, le néolibéralisme ou encore le déclin du monde paysan. Ainsi, il évoque le sida dans Qui va là, publié en 1996, les conditions de vie d'un SDF avec King ou la prison et la résistance grâce à De A à X, paru en 2009. Auteur militant, John Berger dépasse les bornes de la littérature purement politique et est considéré comme un écrivain de tout premier ordre.

Parmi les ouvrages récents
: Le carnet d'esquisses de Bento, trad. de Pascal Arnaud, Éditions de l'Olivier, 2012 – Cataract, avec illustrations de Selçuk Demirel, 65 pages, Nothing Hill Éditions, 2011 – Pourquoi regarder les animaux ?, anthologie de neuf récits, essais et poèmes écrits de 1971à 2009, Éditions Héros-Limite – Dans l'entre-temps, réflexions sur le fascisme économique, Indigène Éditions, mars 2009. Traduction de Jacques Crossman – Tiens-les dans tes bras, essai, Le Temps des Cerises, 2009 – Un métier idéal : Histoire d'un médecin de campagne, photographies de Jean Mohr, Éditions de l'Olivier, coll. Littérature étrangère, 2009. Traduction de Michel Lederer – De A à X, Éditions de l'Olivier, coll. Littératureétrangère, 2009, Traduction de Katya Berger Andreadakis – D'ici là, Éditions de l'Olivier, 2006.