Dupin1dupin3dupin2

Jacques Dupin est né à Privas le 4 mars 1927. Il passe son enfance en Ardèche dans l'asile psychiatrique Sainte-Marie, dont son père est directeur.
Élevé avec les pensionnaires, dont l'un notamment donnera son nom à un poème, Chapurlat, il vit à Paris à partir de 1943.
Il rencontre René Char qui préface son premier recueil publié, Cendrier du voyage, chez GLM. Très tôt attendu comme le successeur de ce dernier, il prend le contre-pied en imposant, de livre en livre, une écriture atypique, souvent en ruptures. Ses textes suscitent l'admiration d'auteurs, de peintres comme Antoni Tàpies. Paul Auster traduit ses poèmes en anglais. Mais c'est dans l'ombre qu'oeuvre Dupin, dans le retrait. Jamais tenté par le roman,à peine écrira-t-il une pièce de théâtre, proche tout de même de la forme poétique : L'Éboulement. En 1956, il devient directeur des éditions de la galerie Maeght, continuée par la galerie Lelong en 1981. Ce travail l'a amené à rencontrer de nombreux artistes modernes, au rang desquels Alberto Giacometti et Joan Miró occupent une place majeure dans son oeuvre. Expert de l'oeuvre de Miró (il publie le catalogue raisonné de l'oeuvre du peintre) il est président du comité de l'A.D.O.M., Association pour la défense de l'oeuvre de Joan Miró, qui promeut l'oeuvre du peintre et statue sur l'authenticité des oeuvres qui lui sont soumises.

Collaboration et liens d'amitié, avec Tàpies, Riopelle, Chillida, Rebeyrolle, Adami, Capdeville, Joan Mitchell, Bacon. Michaux...
Chez Maeght, il participe à la revue L'Éphémère, mêlant critique d'art et poésie, avec Gaétan Picon, Louis-René des Forêts, Yves Bonnefoy et André du Bouchet. Il obtient le Prix national de Poésie en 1988. La revue faire part lui a consacré son numéro 20/21, en 2007, Matière d'origine,à l'occasion de l'année de ses quatre-vingt ans.
De Cendrier du voyage (GLM, 1950, réédition Fissile en 2006) à Coudrier (POL, 2006) ou Par quelque biais vers quelque bord (POL, 2009), en passant par Gravir (Galllimard, 1963), Dehors (Gallimard, 1975), Les Mères (Fata Morgana, 1986), Echancré (POL, 1991), Eclisse (Spectres Familiers, 1992), Ecart (POL, 2000), soixante années d'écriture et de très nombreux livres. A côté des livres courants , il y a aussi ses livres d'artistes importants : La Nuit grandissante, avec Antoni Tàpies ( Erker Press, 1968), Proximité du murmure, avec Raoul Ubac (Maeght, 1971), L'Issue dérobée, avec Joan Miro (Maeght, 1974), Matière du souffle, avec Antoni Tàpies (Lelong & T, 1991), Nacelle, avec Jan Voss ( Lelong, 1995), Impromptu, avec José Maria Sicilia (Michael Woolworth, 1995), Combe osbscure , avec Jean Capdeville (Ecarts, 1999)... qui jalonnent l'histoire des livres d'artistes.. qui jalonnent l'histoire des livres d'artistes.

Jacques Dupin écrit dans « le bonheur de vivre à l'affût d'être touché par l'infime », il « écrit ce qu'il ignore », il « attend très bas la première goutte d'eau souterraine qui décomposera la lumière. L'éparpillement dans la terre des lettres d'un nom éclaté ». Il écrit, dans l'un éclaté, et s'adressant à l'autre, inventant sa présence, « à l'inconnu de tout lecteur ».
Il écrit l'abrupt, l'aride, d'une lettre à l'autre, d'un mot à l'autre, d'un livre à l'autre, il laisse toujours un mot, dehors, une « matière du souffle », une « matière d'infini », pour ainsi dire une matière d'origine, de commencements, il reprend le fil, il revient à la ligne, comme au seuil de l'autre.
La poésie et la pensée s'y défient dans l'attrait et l'affront proche du silence, tout à leur extrême solitude et à l'empoigne du réel, dans la recherche, coûte ". (extrait de la préface du numéro de faire part).


Jacques Dupin est décédé le 27 octobre 2012 à Paris.

Poésie:
- Cendrier du voyage, G L M, Paris, 1950.
- Art poétique, P A B, Alès, 1956.
- Les Brisants, G L M, Paris, 1958.
- L'Épervier, G L M, Paris, 1960.
- Gravir, Gallimard, Paris, 1963.
- L'Embrasure, Gallimard, Paris, 1969.
- L'Embrasure, précédé de Gravir, Poésie/Gallimard, Paris, 1971.
- Dehors, Gallimard, Paris, 1975.
- Ballast, Le Collet de Buffle, Paris, 1976
- L'Éboulement (Théâtre), Éditions Galilée, collection Théâtre/rupture, Paris, 1977.
- Histoire de la lumière, L'Ire des Vents, Paris, 1978.
- De nul lieu et du Japon, Fata Morgana, Montpellier, 1981.
- Le Désoeuvrement, Orange export Ltd, Malakoff, 1982.
- Une Apparence de soupirail, Gallimard, Paris, 1982.
- De singes et de mouches, Fata Morgana, Montpellier, 1983.
- Les Mères, Fata Morgana, Montpellier, 1986.
- Contumace, POL, 1986,
- Chansons troglodytes, Fata Morgana, Montpellier, 1989.
- Rien encore, tout déjà, Fata Morgana, Montpellier, 1991
Seghers 2002.
- Echancré, POL, 1991,
- Eclisse, Spectres familiers, Marseille, 1992.
- Matière du souffle, Fourbis, Paris, 1994,
- Le grésil, POL, 1996,
- Ecart, POL, 2000,
- Rien encore, tout déjà, Seghers-Poésie d'abord, 2001,
- De singes et de mouches/ Les Mères, POL, 2001,
- De nul lieu et du Japon, Farrago, 2002.
- Matière d'infini : Antoni Tàpies, Farrago 2005,
- Coudrier, POL 2006,- M'introduire dans ton histoire, POL 2007.

Essais sur l'art contemporain :
- Joan Miro, Flammarion, Abrams, Du Mont Schauverg, Thames and Hudson, Mondadori, 1961 . Nouvelle édition augmentée en 1993.
- Textes pour une approche sur Alberto Giacometti, Maeght éditeur. Nouvelle édition en 1991, Fourbis, 1962 .
- Matière du souffle (sur Antoni Tàpies), Fourbis, 1994 .
- Miro. Firebird, Galerie Lelong 1998,
- L'espace autrement dit, Editions Galilée, 1982.

Sur Jacques Dupin :
- Jacques Dupin, par G. Raillard, Seghers, 1974,
- L'écriture seconde, Dominique Viart, Galilée, 1982,
- Les Belles Lettres n° 3-4, Genève 1986,
- Balises pour Jacques Dupin, Nicolas Pesquès, Fourbis, 1994,
- L'injonction silencieuse, Colloque de l'Université de LilleIII, la Table ronde, 1996.
- Strates, Farrago 2000,
- Méthodes 8, colloque de Pau 2003.

A écrit de nombreux articles et préfaces sur des artistes contemporains notamment : Max Ernst, Laurens, Braque, Nicolas de Staël, Miro, Giacometti, Pollock, Steinberg, Riopelle, Adami, Francis Bacon, Capdeville, Antonì Tapiès, Rebeyrolle, Chillida, Kolar, Klapheck, Pierre Alechinsky, Henri Michaux.






)