Photo J-L Geoffroy

Guy Goffette est né le 18 avril 1947 à Jamoigne, dans une famille ouvrière. Il a d'abord été enseignant, à Harnoncourt, puis libraire, en publiant notamment la revue " Triangle " et en dirigeant les éditions de l'Apprentypographe ". A présent il collabore à la Nouvelle Revue Française, travaille dans l'édition et écris. C'est un campagnard qui regarde, observe, est attentif aux choses : sa poésie d'aujourd'hui l'atteste. Guy Goffette vit aujourd'hui à Paris.
Le Grand Prix de la Poésie de l'Académie française a été remis à Guy Goffette en 2001.

Principales publications :
- Quotidien rouge, éditions de la Grisière, 1971.
- Nomadie, Saint-Germain-des-Prés, 1979.
- Huit muses neuves et nues, poèmes sur des photos de Miloslav Stibor; Virton, éditions de la revue Objectif, 1983.
- Solo d'ombres, Ipomée, 1983 (Prix Guy Lévis Mano).
- Prologue à une maison sans murs, Mareil-sur-Mauldre, Qui Vive, 1983.
- Le dormeur près du toit, Cahiers du Confluent, 1986.
- Le relèvement d'Icare, poèmes en collaboration avec Yves Bergeret; Spa, La Louve, 1987.
- Éloge pour une cuisine de Province, Seyssel, éditions Champ Vallon, 1988; postface de J. Borel. (Prix de la Communauté française 1988 et Prix Mallarmé 1989).
- La louange de la vie : Max Elskamp, poèmes choisis présentés par Guy Goffette; Paris, éditions La Différence, coll. Orphée, 1990.
- Coup d'œil sur la poésie contemporaine de langue française en Belgique, préface à l'Anthologie de la poésie belge traduite en macédonien, Struga (Yougoslavie).
- De l'identité du langage au langage de l'identité, Lionel Ray, Oeuvres & Critiques, XV, Gunter Narr Verlag, Tübingen, 1990.
- De 1990 à 1992, collabore à la refonte du Dictionnaire des oeuvres et du Dictionnaire des auteurs, Bompiani-Laffont, Paris.
- Chemin des Roses, (en collaboration avec Bernard Noël); illustr. de Colette Deblé. l'Apprentypographe, 1991.
- La vie promise, Gallimard, 1991.
- Mariana, Portugaise, Le Temps qu'il fait, Cognac, 1992.
- L'ami du jars, N.R.F., nE 462-463, juillet/août 1991.
- Lettre d'amour à Madame Orpha, préface à Madame Orpha, de Marie Gevers, Labor, Coll. Espace Nord, 1992.
- Partance, L'Étoile des Limites, 1995.
- Le pêcheur d'eau, Gallimard, 1995.
- Semois, les derniers planteurs, Bruxelles, L'Octogone, 1995, avec des photos de J. D. Burton.
- Verlaine d'ardoise et de pluie, Gallimard, 1996.
- Elle, par bonheur et toujours nue, Gallimard, 1998.
- Partance et autres lieux suivi de Nama problema, Gallimard, 2000.
- Tacatam blues, mélopée, Cadex Éditions, 2000.
- La vie promise précédé de Éloge pour une cuisine de province, Gallimard, 2000.
- Icarius, éd. Signum, 2000 (avec traduction anglaise de Tucker Zimmerman).
- Un manteau de fortune, Gallimard, 2001.

Essais :