SP


Serge Pey est né en 1950 dans une famille ouvrière du quartier de la cité de l'Hers, à Toulouse. Enfant de l'immigration et de la guerre civile espagnole, son adolescence libertaire est traversée par la lutte antifranquiste et les mouvements révolutionnaires qui secouent la planète. Parallèlement à son engagement politique, il découvre très tôt la poésie et les voix de fondation qui transforment sa vie. De Lorca à Whitman, de Machado à Rimbaud, de Villon à Baudelaire, de Yannis Rítsos à Elytis, des troubadours à Antonin Artaud, des poésies chamaniques à celles des poésies visuelles et dadaïstes… Il commence alors la traversée d'une histoire de la poésie contre la dominance française des écritures de son époque.

C'est au début des années soixante-dix que Serge Pey inaugure son travail de poésie d'action et expérimente, dans toutes ses formes, l'espace oral de la poésie. En 1975 il fonde ÉMEUTE, puis en 1981 les éditions TRIBU, coopérative d'édition à la distribution nomade, qui publie notamment Bernard Manciet, Jean-Luc Parant, Gaston Puel, Rafaël Alberti, Dominique Pham Cong Thien, le Sixième Dalaï Lama, Allen Ginsberg, Ernesto Cardenal, Armand Gatti, Henri Miller…

Parmi ses livres les plus récents
: Traité à l'usage des chemins et des bâtons, L'Isle-sur-Sorgues, Le bois d'Orion, 2008 – Bâtons de la différence entre les bruits, Rennes, La Part commune, 2009 – Virgule, point, nombre et majuscule, Paris, Dumerchez, 2010 – Dialectique de la Tour de Pise, Limoges, Le Dernier télégramme, 2010 – Droit de voirie, Bruxelles, Maelström ReEvolution, 2010 – Rituel des renversements, Rennes, La Part commune, 2011 – Ahuc, poèmes stratégiques, Paris, Flammarion, 2012 – Chants électro-néolithiques pour Chiara Mulas, Limoges, Le Dernier télégramme, 2012 – Nierika ou les mémoires du cinquième soleil, Mexico, UNAM, 2012.

Sp